Amour crucifié

Publié le par lepontdusalut

La Passion perpétuée dans l’Eglise du Sauveur glorifie sans relâche le Feu d’Amour Divin ; Il trône ainsi sans cesse sur la glace des cœurs humains.

Plus grand est le péché, plus la Miséricorde Crucifiée puise dans ses réserves infinies des Trésors de Pardon.

Suprême offrande que ce Pardon offert en Sacrifice à la reconnaissance d’hommes.

 

Aucun péché n’est maitre de l’Amour, hormis celui de n’y plus croire, que couronne alors, sans fin, un fatal désespoir.

D’aucun péché ne peut naitre le moindre Bien ; pourtant, Dieu en retire une incessante Gloire.

La défaite de l’homme face à l’Amour ne ternit pas cette Gloire, mais au contraire la rend indispensable, vitale, Salutaire, éternelle.

Défaite irrévocable pour l’homme, perte définitive pour Dieu, quand l’âme plonge pour toujours en enfer.

 

Divine Justice, loin d’être bafouée, Vous êtes ici justifiée ; car Vous ne sauriez entraver les Lois de l’Amour qui vous justifient.

Amour, Vous ne sauriez Vous donner sans Justice.

Mesure et Sagesse, Vous êtes connue de la Sainte-Trinité seule… les Voies de Dieu sont inconnaissables ; et comme Fils, Dieu de Dieu, Dieu, Vous avez montré l’unique Voie pour les hommes.

 

Croisant l’axe éternel et l’axe des mortels, Vous jaillissez, Christ en Croix, depuis toujours et pour toujours, comme justificateur de toute vie ; car Vous ne sauriez délibérément créer la moindre créature raisonnable pour sa propre perte ; votre Bonté ne peut l’y contraindre, tandis qu’elle peut le vouloir… parfois même sans savoir.

 

Seigneur  adorable, Vous ne cessez de souffrir et d’aimer Vous écouler sans cesse dans le fleuve du monde, comme une inépuisable Cascade d’Amour, cet Amour qui est folie pour les hommes.

Faites qu’en vertu de nos saints désirs, nous vous aimions… toujours plus.

 

Vincent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article